Permanence des soins

Des précisions concernant l’organisation des gardes dans les Ardennes  Abonné

Publié le 26/09/2011

L’article intitulé « Des patients passent la frontière pour chercher leurs médicaments », paru dans « le Quotidien du Pharmacien » du 8 septembre 2011, laisserait à penser que l’organisation de la permanence des soins pharmaceutique dans le département des Ardennes est pour le moins déficiente. Or, je tiens à vous assurer que ce n’est pas le cas. La vallée de la Meuse ressemble grosso modo à une pointe d’une trentaine de kilomètres qui pénètre dans le territoire belge ; elle s’étend de la ville de Revin à celle de Givet, qui est frontalière avec la Belgique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte