Des pratiques relevées par l’IGAS  Abonné

Publié le 23/04/2015

Rendu public la semaine dernière, le rapport mené par l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur la distribution en gros du médicament met lui aussi en lumière les pratiques commerciales dénoncées par certains titulaires. S’intéressant aux relations entre officines et grossistes-répartiteurs, la mission IGAS note en effet que « les pharmaciens estiment qu’il leur est difficile de savoir combien ils paient un médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte