Un jardin aquatique dépolluant

Des plantes mangeuses de médicaments  Abonné

Publié le 26/10/2009

NOUS vous en parlions il n’y pas si longtemps, les eaux de nos rivières ne sont pas toujours des plus claires (voir le « Quotidien » du 19 octobre). La précieuse molécule d’H2O supporte ainsi bien souvent le voisinage de substances indésirables dans le milieu naturel, telles des résidus de métaux lourds, d’engrais agricoles, et même de médicaments. C’est notamment pour s’attaquer à ces derniers que le projet Libellule est né. Libellule, cela veut dire Liberté biologique et de lutte contre les polluants émergents, nous disent ses concepteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte