Élections des 22 et 29 mars

Des pharmaciens dans la course des départementales  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Denis Durand de Bousingen -
Jacques Gravend -
Marie Bonte -
Publié le 19/03/2015
De l’officine à l’Assemblée départementale il n’y a qu’un pas que de nombreux confrères ont osé franchir. Davantage que leur ambition personnelle, les pharmaciens candidats jouent avant tout la carte de la proximité avec leurs patients-électeurs. Mieux que leur étiquette politique et que leur programme électoral, c’est leur qualité de professionnel de santé qui l’emporte souvent aux yeux des citoyens.

C’EST un suffrage à taille humaine. Et qui leur ressemble. Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur, on dénombre 71 pharmaciens à s’être lancés dans la campagne pour les élections départementales des 22 et 29 mars ; 50 d’entre eux s’engagent dans cette bataille pour la première fois. Les autres rempilent en vieux briscards de la politique, avec parmi eux une sénatrice, Corinne Imbert, (Charente-Maritime) et un député, Jean-Pierre Barbier (UMP, Isère).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte