Humeur

Des mots sans appel  Abonné

Par
Publié le 06/06/2019

Parmi les avocats qui ont sommé le président de la République de rapatrier les onze djihadistes français condamnés à mort en Irak, il en est un, au moins, qui a assorti son coup de semonce de ces mots : s'il ne le fait pas, assure-t-il, « ce sera une tache sur l'honneur de Macron ». Bien entendu, l'avocat n'a pas eu besoin d'y réfléchir à deux fois avant de prononcer sa sentence, presque aussi sévère que celle de Bagdad. Il ne risque même pas de salir une serviette lors d'une soirée à l'Élysée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte