En Italie

Des médecins tentent de dater l'arrivée du virus

Par
Pascal MARIE -
Publié le 03/04/2020

Pays qui paie aujourd'hui le plus lourd tribut à l'épidémie, l'Italie se demande aujourd'hui à quelle date précise le virus est entré sur son territoire.

Si le premier cas a été officialisé le 20 février à Codogno en Lombardie, la circulation du virus a certainement débuté bien plus tôt comme le montrent les résultats d'une publication rédigée par une vingtaine de médecins italiens, disponible sur le site « arxiv.org » et évoquée par « LeMonde.fr ». En analysant les données épidémiologiques sur 5 830 cas confirmés, les auteurs de ces travaux ont cherché à remonter la chaîne de contamination. Dans l'échantillon étudié, l'apparition des premiers symptômes pourrait remonter au 14 janvier, soit plus d'un mois avant la révélation du « cas de Codogno ». Si l'on considère que quatorze jours au maximum peuvent séparer la date de l'infection de celle des premiers symptômes, l'apparition du virus dans le nord de la Botte pourrait donc remonter aux premiers jours de janvier. Ces résultats qui attendent néanmoins d'être étayés et validés, semblent conforter deux tendances. Premièrement, comme le suggèrent les auteurs dans leurs conclusions, « le potentiel de transmission du Covid-19 est très élevé et le nombre de cas critiques peut devenir largement insoutenable pour le système de santé à très court terme ». Deuxième enseignement, les chercheurs ont « observé une légère diminution du nombre de reproductions de l'infection, possiblement liée à une sensibilisation accrue de la population et à l'effet précoce des interventions ». Ils estiment donc que « des stratégies de confinement agressives sont nécessaires pour contrôler la propagation du Covid-19 ».

Pascal Marie

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3592