Politique du médicament

Des industriels s’interrogent sur la pertinence de l’évaluation  Abonné

Publié le 22/01/2009
Le Cercle de réflexion de l’industrie pharmaceutique (CRIF) regrette, étude de l’économiste Claude Le Pen à l’appui, que l’évaluation actuelle du médicament privilégie l’innovation strictement thérapeutique au détriment des critères de tolérance, de sécurité, de sevrage et d’observance. Pour le CRIF, cette évaluation fait courir aux patients le risque de les priver de nouveaux médicaments utiles.
MEDEC 2006
SALON
MEDECIN
CONF B63a
LE PEN CLAUDE

MEDEC 2006 SALON MEDECIN CONF B63a LE PEN CLAUDE
Crédit photo : S TOUBON

Le progrès « incrémental » désigne l’amélioration continue des traitements pour mieux répondre aux besoins des patients, que ce soit en matière de tolérance, de sécurité, d’observance, ou de simplification du mode de prise, pour ne citer que ces exemples.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte