Figures de femmes

Des héroïnes et des victimes  Abonné

Par
Publié le 14/04/2020
Les femmes sont les héroïnes, souvent les victimes, de ces récits miroirs de nos sociétés. En Inde (Anita Nair), en Amérique latine (Karina Sainz Borgo), à Paris et Chicago (Gaëlle Nohant), en Corée du sud (Cho Nam-joo), sur la côte atlantique (Anne-Marie Garat), à Londres (Rosie Price).
L0704-La Femme révélée

L0704-La Femme révélée

L0704-La Fille de l'Espagnole

L0704-La Fille de l'Espagnole

L0704-La Mangeuse de guêpes

L0704-La Mangeuse de guêpes

L0704-La Nuit atlantique

L0704-La Nuit atlantique

L0704-Le rouge

L0704-Le rouge

À défaut d’avoir pu rencontrer Anita Nair, auteure mondialement connue depuis « Compartiment pour dames » (2001), à l’occasion du salon Livres Paris, dont l’Inde était l’invitée d’honneur, on découvre avec grand plaisir « la Mangeuse de guêpes » (1), son dixième roman. Autour du suicide inexpliqué, en 1965, d’une jeune écrivaine dont l’amant a conservé l’os d’un doigt, elle brosse, par le biais d’un kaléidoscope de destinées de femmes de castes, religions, milieux sociaux, âges divers, une image de la condition féminine en Inde aujourd’hui.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte