Installation des médecins

Des freins demeurent  Abonné

Publié le 18/10/2012

LA POPULATION médicale vieillit. D’un côté, des praticiens en exercice, âgés de 52 ans en moyenne, dont près d’un sur 4 est susceptible d’arrêter son activité professionnelle d’ici à 2017. De l’autre, des diplômés qui ne se décident à ouvrir leur cabinet qu’à 39 ans en moyenne. Pourquoi cette frilosité ? « On ne s’installe pas dans un territoire qu’on ne connaît pas, répond tout simplement Emmanuel Bagourd, président de ISNAR-IMG*, à l’occasion des premières assises nationales du Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte