Des expériences étrangères contrastées  Abonné

Publié le 27/03/2014

D’après l’enquête Call Medi Call, 54,7 % des pharmaciens français n’ont aucune idée des conditions de la délivrance à l’unité dans les pays où elle a déjà été mise en œuvre. Les Pays-Bas et l’Angleterre, par exemple, la pratiquent déjà, avec plus ou moins d’enthousiasme (voir « le Quotidien » du 10 octobre 2013). Lors d’une première prescription à un malade, les pharmaciens néerlandais ne peuvent délivrer plus de deux semaines de traitement, au comprimé près. Si le patient supporte bien son médicament, le reste du traitement lui sera délivré, dans les mêmes conditions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte