Des étiquettes trompeuses  Abonné

Publié le 26/11/2018

Pour le consommateur, il est parfois difficile de s'y retrouver entre les mentions hypoallergéniques, « sans », O %, bio. « Elles n'ont qu'un intérêt marketing et donnent une fausse impression de bonne tolérance et de sécurité, alors qu'elles n'ont aucun référentiel scientifique, dénonce la dermatologue. Ainsi l'accroche « sans » imaginée par le marketing ne protège pas le consommateur, il n'y a pas si longtemps des « sans » contenaient de la MIT.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte