JEAN DE KERVASDOUÉ ANALYSE LE PLAN DU GOUVERNEMENT SUR LES DÉPENSES DE SANTÉ

« Des économies qui menacent la survie de certaines officines »  Abonné

Publié le 05/05/2014
Jean de Kervasdoué : " Il faut baisser les frais de fonctionnement et préparer l’avenir en...

Jean de Kervasdoué : " Il faut baisser les frais de fonctionnement et préparer l’avenir en...
Crédit photo : S TOUBON

RIEN n’est plus naturel que la contribution de l’assurance-maladie à la baisse des dépenses publiques. En effet, il est démontré depuis des décennies que certaines dépenses de soins sont inutiles (comme la réplication quasi systématique à l’hôpital d’actes diagnostics réalisées en ville), voire même dangereuses (comme la prescription de trop nombreux médicaments à des personnes fragiles).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte