Des décisions réversibles  Abonné

Par
Evelyne Gogien-Oudry -
Publié le 24/09/2018

Le pharmacien doit recueillir le consentement explicite du patient mais aussi l’informer sur le fonctionnement et les bénéfices du DMP et sur la possibilité qu’il a d’interdire son accès à des professionnels de santé de son choix en les désignant dans son DMP à la rubrique « Gestion du DMP »/« Gestion des autorisations ». En lui précisant que toutes ces décisions sont réversibles. Il doit également lui demander s’il souhaite consulter son DMP sur Internet. Si c’est le cas, il saisira ses coordonnées (téléphone, mail…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte