Les Minimes et Hérépian

Des couvents à se faire damner  Abonné

Publié le 22/06/2009
Le Couvent des Minimes, trois fois centenaire

Le Couvent des Minimes, trois fois centenaire
Crédit photo : dr

À Mane (Alpes-de-Haute-Provence), à quelques minutes de Forcalquier et ses champs de lavande, un village du XVIe siècle presque oublié, le Couvent des Minimes (1) est une adresse prisée depuis un an déjà. Les hôtes du Relais & Châteaux sont séduits par le travail de l’architecte Bruno Legrand, qui a su faire entrer le confort du XXIe siècle en s’inspirant de la simplicité et de la pureté d’une bâtisse trois fois centenaire. La carte du restaurant Le Cloître, où officie le chef étoilé tourangeau Philippe Guérin, est aussi une bonne raison de réserver.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte