UVESTEROL D

Des cas de fausses routes  Abonné

Publié le 06/01/2014

L’ANSM, ainsi que le laboratoire commercialisant le médicament Uvesterol D et Uvesterol vitaminé ADEC ont été informés de nouveaux cas de malaise lors de l’administration de ces médicaments.

L’ANSM rappelle qu’il est essentiel de respecter les modalités d’administration de ces médicaments afin de limiter le risque de malaise et de fausse route, en particulier chez des nouveau-nés prématurés et des nourrissons âgés de moins d’un mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte