Solution ophtalmique Ala Octa

Des cas de cécité qui restent à clarifier  Abonné

Publié le 09/11/2015
Un produit utilisé en chirurgie ophtalmique, aujourd’hui retiré du marché, serait responsable de cas de cécité et de complications oculaires rapportées en Espagne et en France. On ne sait pas encore si c’est le produit en lui-même ou sa mauvaise utilisation qui serait à l’origine de ces altérations.

Ala Octa, solution injectable essentiellement utilisée dans la chirurgie de la rétine, est soupçonnée d’avoir entraîné la perte de la vue d’un œil chez 13 Espagnols et chez un Français.

Toutefois, pour le cas français, « l’imputabilité du médicament Ala Octa n’est pas établie, elle reste en cours d’investigation », avance prudemment l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte