Bioterrorisme

Des armes anti-ricine  Abonné

Publié le 22/04/2010

Elles ne sont pas encore une réalité, mais de nouvelles armes pour lutter contre les effets toxiques de la ricine, - poison utilisé en bioterrorisme - pourraient bientôt voir le jour. En effet, des chercheurs du CEA, de l’Institut Curie, du CNRS, de l’AFSSAPS, et de l’Université de Montpellier viennent de découvrir les premières molécules efficaces pour protéger contre la toxicité de la ricine et des toxines de type Shiga. Grâce au criblage d’une banque de composés chimiques, ils ont trouvé deux molécules capables de bloquer in vitro le transport de telles toxines dans la cellule.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte