Après la mort d’un nouveau-né

Des alternatives à l’Uvestérol D  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 09/01/2017
Le décès par arrêt cardiorespiratoire, le 21 décembre, d’un bébé de dix jours, immédiatement après une prise d’Uvestérol D, a provoqué l’émotion, entraînant la remise en cause de la pipette comme mode d’administration de cette spécialité de vitamine D.
nourrisson

nourrisson
Crédit photo : phanie

Avant même la décision de l'agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) sur une éventuelle suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D, la direction générale de la Santé (DGS) a préconisé de le remplacer par l’une des trois autres spécialités de vitamine D, l’Adrigyl 333 UI de Vit D3 (colécalciférol), le Zymad 300 UI de Vit D3 (colécalciférol) ou le Stérogyl 400 UI de Vit D2 (ergocalciférol), toutes trois sous forme de gouttes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte