Sécurité des soins

Des accidents peu déclarés  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 12/12/2019

Les évènements indésirables graves associés aux soins restent insuffisamment déclarés par les professionnels de santé, constate la Haute Autorité de santé (HAS) dans un bilan. 820 déclarations ont ainsi été adressées à la HAS et 3 536 aux agences régionales de santé entre mars 2017 et fin décembre 2018. 82 % des déclarations émanent d’établissements de santé, 14 % du secteur médico-social et 4 % de la ville. Au premier rang des évènements indésirables graves associés aux soins, la HAS identifie des suicides de patients, des chutes de patients, des erreurs médicamenteuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte