Dépenses d’assurance-maladie : pas de procédure d’alerte

Publié le 31/05/2010

Le Comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’assurance-maladie ne déclenchera pas de procédure d’alerte, vient-il d’annoncer. Malgré un dépassement de l’objectif des dépenses d’environ 600 millions d’euros, le seuil autorisé de 0,75 % (soit 1,2 milliard en 2010) est respecté. Quoi qu’il en soit, « toutes les mesures d’économies nécessaires seront mises en place pour respecter strictement l’ONDAM*, le Comité d’alerte ayant pris acte des mesures correctrices dont le rendement 2010 vient compenser le risque de dépassement », indiquent les ministres de la Santé et des Comptes publics, Roselyne Bachelot et François Baroin. « Cette première évaluation montre que le taux de progression de 3 % de l’objectif de dépenses voté pour 2010 est réaliste et permet de continuer à moderniser notre système de santé et de financer des soins de qualité, même en période de crise », se félicitent-ils.

* Objectif national des dépenses d’assurance-maladie.
Quotipharm.com, le 31/05/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr