Humeur

Délire obstructionniste  Abonné

Publié le 20/02/2020

Avec quarante et un mille amendements au projet de loi sur la réforme des retraites, dont la plupart viennent de la France insoumise, l'opposition s'est dépassée. Elle entend sans doute démontrer qu'à un texte aussi inique on ne peut riposter que par l'aberration, comme dans la pièce d'Eugène Ionesco où l'actrice unique déplace des centaines de chaises. Il reste à savoir ce que devient la démocratie dans cette manière de combattre le pouvoir, dès lors qu'elle paralyse le Parlement et rend impossible l'adoption de la loi par la majorité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte