Si vous souscrivez avant le 15 juin

Défiscalisez en temps de crise  Abonné

Publié le 16/04/2009
Trop tard pour réduire ses impôts sur le revenu. En revanche, il est encore possible de diminuer sa cotisation d’ISF en souscrivant notamment des parts de FIP ou de FCPI. Mais en période de tourmente financière, le risque pris n’est-il pas trop important par rapport au gain fiscal ?

LES FONDS d’investissement de proximité (FIP) et les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) sont des fonds qui ont pour vocation de prendre des participations en capital dans des PME non cotées, avec pour objectif de réaliser une plus-value lorsqu’ils céderont leurs participations. Le risque d’un tel investissement réside dans le fait qu’il s’agit de sociétés non cotées, donc pour lesquelles il n’existe pas de marché secondaire permettant de revendre ses parts ou actions et dont l’avenir n’est pas assuré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte