COMPTABILITÉ

Découvert bancaire : comment s’en sortir ?  Abonné

Publié le 27/05/2010

DÉCOUVERT BANCAIRE. Signe inquiétant et souvent révélateur de difficultés structurelles, le découvert bancaire est aujourd’hui fréquent dans les officines. Il peut, cependant, être évité, ou en tout cas minimisé, grâce à l’identification de ses causes et à une meilleure gestion du stock, comme l’expliquent Philippe Becker et Christian Nouvel, de Fiducial.

La politique d’achat est souvent en cause

La politique d’achat est souvent en cause
Crédit photo : BSIP

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Le recours au découvert bancaire est bien souvent la seule solution qu’ont les pharmaciens lourdement endettés pour faire face à leurs échéances. Est-ce la bonne solution ?

PHILIPPE BECKER.- Actuellement, la part des pharmaciens qui connaissent les affres des fins de mois difficiles est en forte augmentation. Dire que le découvert est une bonne chose, certainement pas ! Mais c’est souvent la seule solution.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte