Rencontres professionnelles autour de la loi HPST

Décloisonner le système de santé  Abonné

Publié le 20/05/2010
La loi HPST (hôpital, patients, santé et territoires), votée en juillet 2009 ouvre, sur le papier, de nouveaux champs d’intervention aux pharmaciens d’officine. Quelles en sont les conséquences pratiques ? Le point à l’occasion des Rencontres de la santé de Rennes et Dijon*.
Un élargissement de la sphère d’intervention des pharmaciens

Un élargissement de la sphère d’intervention des pharmaciens
Crédit photo : S. toubon

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE, permanence des soins, participation aux soins de premier recours, rôle de référent pour un établissement de santé ne disposant pas de pharmacie à usage intérieur, correspondant au sein de l’équipe de soins à la demande du patient, ou encore possibilité de dispensation de conseils et prestations pour favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes : la loi HPST a été généreuse avec le corps pharmaceutique d’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte