Surdose de médicaments

Décès d’un enfant à la Timone  Abonné

Publié le 29/03/2010

Le décès d’un petit Arménien de 6 ans atteint d’une forme grave de cancer, survenu le 3 février à l’hôpital de la Timone à Marseille à la suite d’une erreur liée à un surdosage du produit de chimiothérapie, vient d’être rendu publique. Tandis que le médicament a été administré à une dose très nettement supérieure à ce que l’enfant aurait dû recevoir, son état s’est alors dégradé de façon alarmante et il a été admis en réanimation. « Nous savons que la surdose a accéléré son décès, somme toute malheureusement assez prévisible », ont déclaré les responsables du centre hospitalier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte