Regroupements, sociétés holdings

Début des réflexions sur l’avenir du réseau  Abonné

Publié le 25/01/2010
Le groupe de travail chargé de réfléchir aux moyens permettant d’assurer la viabilité des officines les plus fragiles, annoncé par Roselyne Bachelot lors du dernier Congrès des pharmaciens, vient de se mettre en place. La première réunion a eu lieu jeudi dernier.

PREMIER objectif de ce groupe de travail : encourager les regroupements d’officines. Les pouvoirs publics partent du constat que le réseau officinal français est trop dense par rapport à nos voisins européens. L’idée est donc de le réduire en favorisant les regroupements. Comment ? En facilitant les démarches administratives et en jouant sur des incitations fiscales. Il appartient désormais aux représentants de l’officine de faire des propositions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte