Joan Miró, Egon Schiele, Jean-Michel Basquiat

De nouveaux langages picturaux  Abonné

Par
Caroline Chaine -
Publié le 15/10/2018
Au Grand Palais, rétrospective Joan Miró en 150 œuvres, dont certaines inédites en France, 70 ans de création. À la Fondation Louis Vuitton, les trajectoires fulgurantes de Jean-Michel Basquiat et Egon Schiele.
miro

miro
Crédit photo : Succession Miro/ADAGP

Art-Miro

Art-Miro
Crédit photo : THE METROPOLITAN MUSEUM OF ART/RMN-GP

Joan Miró (1893-1983) invente un nouveau langage pictural, ni abstrait ni concret. « Ceci est la couleur de mes rêves », titre d’un de ses tableaux, aurait pu être celui de l’exposition du Grand Palais (1), comme le dit son commissaire Jean-Louis Prat, ancien conservateur de la fondation Maeght, car c’est à partir d’un détail que le peintre déclenche une nouvelle vision, un nouveau monde, et ce n’est pas la nuit qu’il rêve mais en travaillant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte