Analyse moléculaire de l’hépatotoxicité

De nouveaux bienfaits trouvés à l’aspirine  Abonné

Publié le 02/02/2009

L’ASPIRINE POURRAIT prévenir les dommages hépatiques causés par une toxicité médicamenteuse, alcoolique ou liée à l’obésité, selon Alvin Imeda et coll. (Université de Yale) qui publient leurs travaux dans le « Journal of Clinical Investigation ». Une extrapolation fondée sur les mécanismes par lesquels l’acétaminophène (paracétamol) provoque des dommages hépatiques chez la souris. Ils montrent que l’aspirine réduit la mortalité associée à des doses toxiques de ce produit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte