La gauche dans ses contradictions

De l’amateurisme en politique  Abonné

Publié le 21/11/2011
La campagne commence à peine que la gauche semble s’essouffler. Durant toute la semaine écoulée, le PS et les Verts se sont livrés à un vaudeville dont on se contenterait de savourer le ridicule s’il n’avait été joué sur un sujet, le nucléaire, qui semble trop sérieux pour leur être confié. On se gardera bien d’en tirer une leçon définitive, mais l’espoir renaît à droite.
Le nucléaire, ou la méthode très " hollandaise » du candidat socialiste

Le nucléaire, ou la méthode très " hollandaise » du candidat socialiste
Crédit photo : AFP

TOUT LE MONDE peut se tromper et l’erreur qu’ont commise les socialistes lors de leurs tractations avec Europe Écologie Les Verts (EELV) n’occulte pas les fautes innombrables qui grèvent le bilan de Nicolas Sarkozy. Mais la majorité apparente qui souhaite l’alternance n’en sera pas moins déçue. C’est avec incrédulité qu’elle voit les deux grands partis de gauche s’engager dans des discussions incompréhensibles sur un échange entre une importante orientation idéologique, la disparition programmée, mais ralentie, de l’industrie nucléaire, contre des circonscriptions pour EELV.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte