Déontologie

De l’aide à mourir  Abonné

Publié le 19/03/2012

À L’HEURE où notre pays s’apprête à élire un nouveau président de la République, quelques débats abordent des questions difficiles, particulièrement celle du droit de choisir sa fin de vie en vue de « mourir dignement ». En tant que chrétiens, nous tenons à réaffirmer que la dignité de l’homme est inhérente à sa condition humaine et ce quel que soit son état de santé. La loi Leonetti a su trouver un équilibre entre le respect de cette dignité et la capacité de choix des personnes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte