Déchets de soin à risques infectieux

DASTRI : une filière à 100 % opérationnelle  Abonné

Par
Publié le 11/05/2015
Agréé par les pouvoirs publics le 30 décembre 2012, l’éco-organisme DASTRI est en avance sur ses objectifs. Avec une captation à 57 % du gisement des DASRI, il veut améliorer cette performance en ciblant les régions récalcitrantes.

APRÈS UN DÉMARRAGE difficile, la filière de collecte des déchets d’activité de soin à risques infectieux (DASRI) est totalement opérationnelle. L’éco-organisme DASTRI, dont la mission est d’organiser la filière et de collecter et traiter ces DASRI affiche même une légère avance sur l’objectif fixé par son cahier des charges qui prévoit une captation de 60 % du gisement en 2016. Pour s’y conformer, DASTRI a échelonné cette ambition à 35 % en 2014 et 50 % en 2015. Or, au premier trimestre de l’année, le taux de captation atteint 57 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte