Un sondage de l’URPS des pharmaciens d’Île de France

DASRI : beaucoup de questions en suspens  Abonné

Publié le 12/09/2013
L’Union régionale des professionnels de santé (URPS) des pharmaciens d’Île de France a lancé, début juillet, sur son site Internet, un sondage sur la collecte de DASRI (déchets d’activité de soins à risque infectieux). L’instance livre une première analyse des résultats.
Le coût de la collecte reste un mystère

Le coût de la collecte reste un mystère
Crédit photo : S TOUBON

Crédit photo : dr

PLUS DE 330 TITULAIRES ont répondu au questionnaire mis en ligne par l’URPS pharmaciens d’Île de France, entre début juillet et début septembre. Le premier enseignement de cette enquête est l’implication de plus d’un pharmacien sur deux à la collecte des DASRI, alors même que la filière est encore en cours d’organisation par l’éco-organisme DASTRI. Le second constat est le recueil de réponses radicalement différentes selon que le pharmacien participe activement à cette collecte ou pas du tout.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte