Dans le Nord, une simplification des tâches  Abonné

Publié le 07/11/2011

« D’accord pour nous équiper et scanner les ordonnances, mais qu’on nous aide. Nous n’avons pas à financer cet investissement, alors que les médecins ont bénéficié d’une aide à l’informatisation », estime Jean-Marc Lebecque, pharmacien à Marck (Pas de Calais), et responsable syndical. « Je m’étais équipé en achetant l’officine, il y a quatre ans, rappelle pour sa part Arnaud Boitel, à Amiens (Somme), parce que j’espérais que la dématérialisation arriverait.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte