D’abord informer  Abonné

Publié le 09/05/2011

Les autorités sanitaires auraient-elles enfin tiré les leçons du drame du Mediator ? La stratégie de communication adoptée par le nouveau directeur de l’AFSSAPS, le Pr Dominique Maraninchi, semble le prouver. Moins de trois mois après sa nomination, la façon dont il traite l’affaire de la pioglitazone se veut, à cet égard, exemplaire. Objectif : alerter sans paniquer. Pour cela, il a choisi la technique de la réponse graduée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte