Marché des réparateurs cutanés

Croissance à deux chiffres pour les produits cicatrisants à l’officine  Abonné

Publié le 21/11/2013
Haute cosméticité, nouveautés et promesses esthétiques sont les atouts majeurs des formules dermocosmétiques à vocation cicatrisante, un jeune segment dont le dynamisme à deux chiffres ne se dément pas au fil des ans et qui entraîne dans son élan tout le marché des réparateurs cutanés.
Le recours croissant aux actes de dermatologie esthétique explique, en partie, la multiplication...

Le recours croissant aux actes de dermatologie esthétique explique, en partie, la multiplication...
Crédit photo : phanie

LE MARCHÉ des produits cicatrisants à l’officine est à lui seul une célébration de la cicatrisation en milieu humide. La quasi-totalité des formules qui le composent - y compris bon nombre de pansements dans un autre champ du soin - sont en effet basées sur ce principe. Le maintien de la peau en milieu humide est un paramètre fondamental pour limiter les risques cicatriciels. Ces conditions préservent l’exsudat, le fluide de la plaie, qui va agir par l’intermédiaire des substances qu’il contient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte