Le monde aujourd'hui

Crise de régime : un fantasme  Abonné

Par
Publié le 20/03/2017
Les deux primaires de la gauche et de la droite ont produit des résultats où nombre d'électeurs n'ont pas trouvé de quoi les satisfaire ; puis, les poursuites judiciaires contre des candidats, et pas des moindres, jettent une énorme incertitude sur l'élection présidentielle ; enfin, au moins un candidat, Jean-Luc Mélenchon, s'engage à fonder la VIè République. Tous ces faits sont analysés comme les signes annonciateurs d'une crise de régime.
Crise de régime : un fantasme

Crise de régime : un fantasme
Crédit photo : AFP

C'est vite dit. Mise à l'épreuve, la solidité des institutions démontrera la stabilité politique du pays. Les législatives qui suivront l'élection du président, pourraient, dans le cas d'une victoire du Front national, ne pas accorder à Marine Le Pen la majorité qu'elle briguera. Ce ne serait pas un signe de chaos, mais seulement un rééquilibrage des forces politiques en présence : forcée à cohabiter avec la droite ou la gauche, la nouvelle présidente devrait renoncer au programme qu'elle a annoncé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte