Covid-19 : Véran accélère sur les tests

Par
Marie Bonte -
Publié le 28/03/2020
test pcr

test pcr
Crédit photo : SCIENCE SOURCE/PHANIE

Dans son allocution télévisée de ce soir, Olivier Véran, ministre de la Santé, a annoncé la montée en puissance progressive et significative des tests biologiques dans la stratégie nationale de lutte contre l'épidémie.

Parmi les mesures présentées ce jour par le gouvernement engagé dans la lutte contre l'épidémie, le ministre de la Santé a annoncé que les capacités de tests PCR devraient être considérablement augmentées. Il en sera de même pour les tests de diagnostic rapide. De 12 000 tests PCR réalisés chaque jour actuellement, les capacités de la France devraient augmenter massivement, notamment à l'approche du déconfinement. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui s'exprimait sur les chaînes de télévision ce soir, a annoncé que dès la fin de la semaine prochaine, cette cadence passerait à 25 000, voire 30 000 tests/jour pour atteindre 50 000 tests/jour fin avril, grâce à des plateformes haut débit déployées sur tout le territoire.

« Le temps politique n'est pas le temps scientifique », a martelé le ministre, faisant allusion aux efforts nécessaires à la recherche et l'innovation pour mettre au point des technologies fiables, en l'occurrence des tests rapides réalisables « au lit du patient, dans la rue, avec un résultat obtenu en 15 ou 30 minutes ». « Grâce à la coopération publique privée, en France, en Corée du Sud, aux États-Unis et au Japon, des tests fiables sont sur le point d'être opérationnels. 5 millions de tests rapides ont été commandés par la France », a annoncé le ministre estimant que 30 000 tests rapides seront réalisables chaque jour dès avril, 60 000 en mai, et 100 000 en juin. « Il s'agit de préparer la fin du confinement », a-t-il déclaré. Par ailleurs, les tests sérologiques, qui permettront de vérifier le statut immunologique des Français à l'heure du déconfinement, sont encore en cours de mise au point, a dit en substance le ministre.

Le déconfinement ? Une perspective que les pharmaciens anticipent déjà. Dès jeudi, Laurent Filoche, président de l'Union des groupements de pharmaciens d'officine (UDGPO), avait en effet réclamé le droit pour les pharmaciens d’effectuer massivement les tests Covid-19 en officine. « L’officine de pharmacie apparaît comme étant un lieu où peuvent se mettre en place ces tests et surtout leur suivi. Nous sommes en mesure de remettre aux patients le résultat de ces tests et de faciliter le travail de nos biologistes. Nous pouvons aussi, de manière fiable et sécurisée, alimenter le Dossier Médical Personnalisé pour que le suivi du patient se fasse conformément à la législation en vigueur », expose le président de l'UDGPO, rappelant le rôle essentiel que jouent les pharmaciens au quotidien dans la lutte contre le Covid-19, dans la prise en charge de la population à l'officine mais aussi dans la distribution des masques aux autres professionnels de santé. « Nous sommes mobilisés autour de ce rôle de santé publique que nous sommes capables d’élargir au dépistage automatisé dès demain », conclut Laurent Filoche.


Source : lequotidiendupharmacien.fr