Covid-19 : l’espoir d’un taux élevé d’immunisation s’amenuise

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 09/04/2020
coronavirus

coronavirus
Crédit photo : Phanie

Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, a dévoilé hier que le taux d’immunité populationnelle face au Covid-19, selon les premières données recueillies, est beaucoup plus bas qu’espéré. Un taux qui devrait jouer sur la stratégie de sortie de confinement à venir.

Même si le taux d’immunisation à atteindre pour espérer arrêter la circulation d’un virus varie notamment d’un virus à l’autre, les scientifiques estiment qu’il devrait dépasser les 60 % dans le cadre du Covid-19. Un taux espéré pour faciliter la stratégie à venir de la sortie de déconfinement. Mais selon les premières données recueillies dans la région du Grand Est et dans l’Oise, « l’immunité populationnelle est plus faible que nous l’avions imaginée, de l’ordre peut-être de 10 à 15 % », a dévoilé hier Jean-François Delfraissy au micro de « France Info ». Il précise que cela « montre en tout cas que pour la sortie du confinement, on ne va pas passer du noir au blanc, on va passer du noir au gris avec une poursuite du confinement en particulier pour certaines populations ».

Ces premiers éléments devraient orienter les annonces du président de la République lors de sa prochaine allocution, lundi prochain peu après 20 heures. Emmanuel Macron doit en effet expliquer les modalités de la poursuite du confinement au-delà du 15 avril, prolongement annoncé hier soir sans plus de détail par l’Élysée. Les Français attendent aussi d’en savoir davantage sur un éventuel projet de tracking en sortie de confinement. Sa 4e allocution devrait également faire le point sur la situation économique et sociale de la France. D’ici là, le président multiplie les consultations avec les acteurs privés et publics, nationaux comme internationaux, notamment avec le conseil scientifique présidé par Jean-François Delfraissy et avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


Source : lequotidiendupharmacien.fr