Le médicament mis à contribution

Coût de la rigueur : 10 000 euros par officine en 2012  Abonné

Publié le 17/11/2011
L’économie de l’officine est en crise et les mesures de rigueur annoncées ne vont qu’accentuer les difficultés. L’évolution inéluctable du mode de rémunération n’est plus qu’une question de temps. Les représentants syndicaux, présents lors du Congrès Népenthès, à Lille, ont profité de cette tribune pour faire le point sur ce qui se prépare, à quelques mois de l’échéance présidentielle.

« CE QUE nous avons pu entreprendre ces dernières années était en germe dans la campagne présidentielle précédente. Les syndicats se sont mobilisés pour obtenir des candidats à l’élection présidentielle un certain nombre de garanties pour la profession. Il va falloir recommencer ce travail avec l’échéance de 2012 », souligne Philippe Besset, président de la commission économie de l’officine à la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Ce début de quinquennat a été difficile pour l’officine, en 2007.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte