Diabète et maladie d’Alzheimer

Corrélation entre résistance à l’insuline et atteinte cognitive  Abonné

Publié le 14/04/2009
Le vingt-quatrième colloque organisé par la Fondation IPSEN sur les relations entre diabète, insuline et maladie d’Alzheimer, a permis d’apporter une vision plus large du rôle de l’insuline dans le cerveau et de l’impact de son dérèglement fonctionnel sur le développement d’une maladie neurodégénérative en fin de vie.

LE DIABÈTE de type 2 et la maladie d’Alzheimer sont deux champs de recherche largement étudiés et communs à une grande population de personnes âgées. Des études épidémiologiques ont montré qu’il existait, entre ces deux pathologies, des connexions et des similitudes qui rendent essentielle une connaissance complète des mécanismes par lesquels l’insuline affecte la fonction cérébrale. « Le colloque a permis d’ouvrir le débat sur un problème émergent, se félicite Yves Christen, président de la Fondation IPSEN.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte