Pennac, Ardenne, Le Bail, Jacob

Corps à corps littéraires  Abonné

Publié le 14/05/2012
Le corps est leur sujet, mais l’enveloppe de chair sous leur plume est bien plus qu’une tête, un tronc et des membres. Ces auteurs le décrivent, l’apprécient, étudient son fonctionnement, s’étonnent de ses réactions, osent même s’aventurer en son intérieur, pour finalement s’adresser à notre esprit.

Questions sur un visage

Agrégé d’histoire, docteur en histoire de l’art, maître de conférences à Amiens, Paul Ardenne publie, après « la Halte » et « Nouvel Âge », un roman qui met en scène une question fondamentale : que faire de l’anormal ? « Sans visage » (1) est l’histoire d’une femme que l’on a retrouvée morte sans peau sur la face. Loin d’être un roman policier, le livre oscille entre la fable et l’écrit fantastique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte