Contraception : le nombre d’utilisatrices de la pilule diminue

Publié le 12/09/2012

La pilule reste aujourd’hui la méthode de contraception la plus utilisée en France, avec une femme de 15-49 ans sur deux l’utilisant en 2010, selon les premiers résultats de l’enquête Fecond Inserm-Ined. Toutefois, la proportion d’utilisatrices est en recul. Tandis que son usage n’avait cessé d’augmenter depuis la légalisation de la contraception en 1967, cette proportion a légèrement diminué (-4,6 %) à partir des années 2000. Mais cette baisse est dans l’ensemble compensée par l’adoption des nouvelles méthodes hormonales (implant, patch contraceptif et anneau vaginal), sauf chez les 20-24 ans (et notamment les moins diplômées d’entre elles), soulignent les auteurs de l’étude. Ceux-ci observent également que le recours au stérilet continue à diminuer légèrement alors que l’utilisation du préservatif comme contraceptif progresse encore. À noter enfin que près de 3 % des femmes n’utilisent pas de contraception du tout alors qu’elles ne souhaitent pas être enceintes.

Quotipharm.com, le 12/09/2012

Source : lequotidiendupharmacien.fr