Contraception d’urgence : une perte d’efficacité à partir de 75 kg

Publié le 02/12/2013

La perte d’efficacité de la « pilule du lendemain » NorLevo, et de ses génériques, chez les femmes pesant 75 kg et plus sera mentionnée avant la fin de l’année sur la notice de ce contraceptif d’urgence, indique l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). L’ANSM « recommande aux femmes souhaitant une contraception d’urgence et dont le poids est supérieur à 80 kg de consulter le plus rapidement possible leur médecin afin d’utiliser une autre méthode de contraception d’urgence » : stérilet cuivre (Dispositif Intra-Utérin au cuivre) ou Ellaone (ulipristal), adaptée à leur cas. Cette modification de la notice a été demandée par le laboratoire HRA Pharma sur la base de deux larges études cliniques et soumise à une évaluation européenne qui a conclu à une « efficacité contraceptive réduite chez les femmes dont le poids était supérieur ou égal à 75 kg et que le lévonorgestrel n’était plus efficace chez les femmes dont le poids était supérieur à 80 kg », note l’ANSM en ligne. L’information sera mentionnée avant la fin de l’année dans les notices destinées aux professionnels (RCP) et dans celles pour les utilisatrices de NorLevo et de ses génériques, précise l’agence sanitaire française.


Source : lequotidiendupharmacien.fr