Contraception d’urgence : un rapport bénéfice/risque favorable quel que soit le poids

Publié le 09/10/2014
Pharmacienne expliquant à une jeune femme l'usage de la pilule du lendemain, Norlevo.

Pharmacienne expliquant à une jeune femme l'usage de la pilule du lendemain, Norlevo.

La Commission européenne juge que le rapport bénéfice/risque de la contraception d’urgence hormonale (Norlevo, EllaOne) est favorable, quel que soit le poids de la femme. Elle a ainsi décidé de suivre l’avis du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), rendu suite à un arbitrage européen.

Fin 2013, une évaluation européenne avait conclu à une réduction de l’efficacité du Norlevo chez les femmes pesant plus de 75 kg et à son inefficacité pour un poids supérieur à 80 kg. Cette mise en garde avait été mentionnée dans le Résumé des caractéristiques du produit (RCP) du médicament. Mais lors de l’arbitrage, l’analyse des données a montré des résultats contradictoires, certaines études montrant une réduction de l’efficacité, tandis que d’autres ne permettaient pas de retrouver ce lien. Le CHMP a donc conclu à rapport bénéfice/risque favorable et proposé une mise à jour du RCP et de la notice des contraceptifs hormonaux d’urgence. La mise en garde sur la réduction d’efficacité en fonction du poids ne devrait prochainement plus y figurer.


Source : lequotidiendupharmacien.fr