La Pharmacie du Marché

Contagion

Par
David Paitraud -
Publié le 12/03/2020

Notre feuilleton de l'été, épisode 2. 

L'équipe de la Pharmacie du Marché apprend l'infection d'un client fidèle par le Covid-19.

coronavirus

- Chaque jour, j'ai l'impression de me retrouver un peu plus dans le film de Steven Soderbergh, Contagion. Vous l'avez vu ?, interroge Damien en allumant les écrans d'ordinateur.

- C'est clair, il était visionnaire ce film. Il y avait déjà eu le SRAS et le MERS, mais avec le Covid-19, on a franchi une nouvelle étape ; reste à trouver le patient zéro, répond Christèle, alors qu'elle se dirige vers la porte d'entrée.

- J'ai adoré ce film, enchaîne Julien penché sur une prescription d'homéopathie. Lou, est-ce qu'on a reçu la commande d'Hekla lava ?

- On vient d'être livré. J'ai presque terminé la validation de la commande, répond la jeune apprentie.

Après un temps d'hésitation, elle reprend :

- Moi ça me fout la trouille ce virus. Ça pourrait tuer beaucoup de monde. Ça vous fait rien vous ? En plus, nous sommes directement concernés.

- À ton poste de commande, tu n'es pas trop exposée. En plus, tu n'es là qu'une semaine sur deux, plaisante Damien. Tiens, une question pour les pharmaciens : hier, Monsieur Mittaud m'a soutenu que la grippe espagnole avait tué plus de 5 millions de personnes…

En France ? Non, je pense que c'est moins. Par contre dans le monde, c'est plutôt 50 millions.

Juliette vient de prendre son poste alors que les premiers patients entrent dans la pharmacie. Juste avant d'accueillir la vieille dame qui se dirige vers elle, l'adjointe glisse à Julien et Damien :

- Je peux lui demander, elle a dû connaître la Grande Guerre !

Damien et Julien pouffent de rire.

- On va plutôt se fier à Google, assure le jeune pharmacien. Monsieur, bonjour, comment allez-vous ?

- Bonjour, c'est quand même inquiétant cette histoire de virus, répond l'homme en regardant le numéro d'information mis en place par le ministère et affiché sur le comptoir. Vous avez entendu la nouvelle ? On a un cas dans la commune.

À ces mots, Julien perd son sourire. De chaque côté, Juliette et Damien tendent l'oreille.

- Euh… non, vous êtes sûr ? Comment le savez-vous ?

- C'était dans le journal de ce matin. Il a été hospitalisé au CHU.

- Juliette, interpelle Julien. Tu as entendu ? Il paraît qu'une personne de la commune est infectée par le Covid-19. Nous n'avons rien reçu ?

Tandis que Julien s'interroge, Lou arrive du back-office avec le téléphone. Elle s'approche de l'adjointe.

- Juliette, c'est Karine. Elle veut te parler de toute urgence.

- Excusez-moi Madame, j'arrive dans un instant, explique l'adjointe à sa patiente avant de s'éloigner avec le combiné.

- Allô Juliette. Bonjour. La mairie vient de m'appeler, elle-même avertie par la préfecture. Madame Geratola est hospitalisée pour suspicion de Covid-19. C'est Frédéric Breton qui l'a auscultée. Pas de panique. Tu fais passer le message à l'équipe, mais pas un mot aux patients. Secret professionnel pour le moment.

- Ils sont tous plus ou moins au courant ; il paraît que c'est annoncé dans le journal ce matin. Mais en effet, l'identité semble restée secrète. Le client qui nous en a parlé ne savait pas si c'était un homme ou une femme.

- Nous sommes tous convoqués à l'ARS en fin de matinée, réunion de crise. Pour une journée de congé, tu parles ! Je repasserai à la pharmacie en fin de journée. En ce qui concerne les masques, la priorité est toujours aux professionnels de santé.

- OK, à tout à l'heure.

Lorsque l'adjointe revient à son poste, tous les visages se tournent vers elle.

(À suivre…)

David Paitraud

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3586