Laure Blondeau,

Consultante pour le cabinet Argos consulting  Abonné

Publié le 24/09/2012

Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quel est l’intérêt pour un pharmacien de développer un rayon « discount » dans son officine ?

LAURE BLONDEAU.- On le sait, les clients, dans le contexte actuel, sont sensibles au prix et font attention à leur budget, ce qui ne signifie pas qu’ils souhaitent tout acheter au prix le plus bas. Les produits discount seront surtout un moyen de faire valoir l’image d’attractivité-prix de l’officine, notamment lorsqu’un concurrent proche est particulièrement agressif sur les prix.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte