35 % des patients peuvent répondre positivement

Considérations réelles sur le placebo  Abonné

Publié le 21/03/2010
Pendant de nombreuses années, le placebo a été défini par son contenu inerte et son utilisation en tant que témoin dans les études cliniques et en pratique courante. Il y a maintenant des preuves d’effet véritables qui lui sont attribuables et que ces effets sont robustes à la fois dans des tableaux cliniques et des études de laboratoire. L’effet placebo existe chez des malades, mais chez des volontaires sains aussi. Un effet exploitable en pratique et qui doit être exploré plus avant.

INITIALEMENT, la notion de placebo n’est attachée à rien de médical, mais elle est apparue dans un contexte religieux, d’un défaut de traduction de l’hébreu au latin par saint Jérôme, traducteur de la Bible, quand il a traduit le psaume 116.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte