Après la nomination de Nora Berra

Conflit d’intérêts au ministère de la Santé ?  Abonné

Publié le 22/11/2010

ALORS QUE Le passé de « visiteur médical » pour le compte de grands laboratoires pharmaceutiques avait déjà placé l’action de Roselyne Bachelot sous le sceau de la suspicion, le gouvernement vient de réitérer la même erreur en nommant Mme Nora Berra au secrétariat d’État à la Santé.

Comment, en effet, ne pas s’inquiéter de possibles conflits d’intérêts quand la détentrice d’une telle fonction a été, pendant dix ans, employée pour le compte de très grands groupes de l’industrie pharmaceutique ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte