Concurrence : Servier condamné à une amende de 331 millions d’euros

Par
Publié le 09/07/2014

La Commission européenne a infligé mercredi une amende de 331 millions d’euros au laboratoire français Servier pour abus de position dominante. Servier est sanctionné, aux côtés de cinq fabricants de médicaments génériques, pour avoir freiné l’entrée sur le marché de versions moins chères du Périndopril. « Grâce à l’acquisition de technologies et à une série d’accords amiables concernant des brevets conclus avec des concurrents fabricants de génériques, Servier a mis en œuvre une stratégie visant à exclure ses concurrents et retarder l’entrée sur le marché de médicaments génériques meilleur marché, au détriment des budgets publics et des patients », indique la Commission dans un communiqué. Au total, l’amende s’élève à 427,7 millions d’euros et concerne aussi Niche/Unichem, Matrix (désormais Mylan), Teva, Krka et Lupin.

Servier a immédiatement réagi dans un communiqué en exprimant « son total désaccord avec les thèses inédites développées dans la décision » et en annonçant qu’il « déposera un recours devant la Cour de justice de l’Union européenne ». Un tel recours ne sera pas suspensif et Servier devra donc payer l’amende.

Source AFP

Source : lequotidiendupharmacien.fr