Face à la crise

Commerce associé : mirage ou bouée de sauvetage ?  Abonné

Publié le 04/02/2013
Alors que l’économie française est toujours dans le rouge et que nombre de pharmacies rencontrent de réelles difficultés, les officines membres du groupement Asteras semblent peu impactées par la crise. L’occasion pour son président de vanter les bienfaits du commerce associé, lors d’une table ronde organisée par la Fédération du commerce associé (FCA).

MOROSITÉ. C’est le premier mot qui vient à l’esprit de tout entrepreneur pour qualifier l’économie française en 2012. Voire les perspectives qu’elle offre en 2013. Le marché du médicament a ainsi enregistré une baisse de son chiffre d’affaires de l’ordre de -1,5 %. « Une première », souligne Alain Bertheuil, président d’Astera, qui est le premier groupement coopératif de pharmaciens. Cette involution a lourdement impacté les officines hexagonales, dont plus d’une centaine seraient aujourd’hui en redressement judiciaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte